Amplitude recherche (peut-être) son futur D.A.F.

Amplitude Studios recherche son futur D.A.F.

Je l’imagine homme ou femme, super bien formé(e), super débrouillard(e), super sympa et ambitieux(se) et droit(e). Dans mon esprit il/elle a 29 ans, ou pas, parle français et anglais, vraiment bien. L’international, c’est plus de 90% de nos clients, et même si nos bureaux sont à Paris dans le 12ème, il ne nous a pas échappé que le monde est notre terrain de jeu, et que notre RAF/futurDAF(peut-être) devra gérer la relation avec des experts, financiers et juristes là où nous aurons envie d’aller jouer. Gérer la relation, mais aussi la penser, la suggérer, la mettre en oeuvre. Un(e) homme/femme de la Renaissance, notre RAF/futurDAF(peut-être)?

Voilà, c’est dit. Et quand on a dit ça, on n’a pas tout dit. Parce qu’une start-up qui a beau être une pépite, un exemple pour la profession, un succès international commercial et financier, ça n’est ni Goldman Sachs, ni McKinsey, ni Google. Travailler dans une start-up, il faut le vouloir. C’est un état d’esprit. Notre co-fondateur/CEO, la quarantaine, centralien et très très bon, gagne à peine plus qu’un jeune diplômé de grande école. Nous n’avons pas les moyens de Google, nous n’offrons pas les salaires du conseil ou de la banque, et pourtant nous recherchons les meilleurs. Et puis il y a des contraintes. Ce futur (peut-être) D.A.F., on ne le nomme pas (tout de suite) comme ça. Il commence R.A.F./office manager. Il ouvre la porte aux visiteurs. Il répond au téléphone. Il classe les factures. Il prépare la paie. Et il n’appelle pas au secours le Creative Director ou la quinzaine d’ingénieurs du bureau si la machine à café est en panne. Tout ça n’est qu’une fraction minime de son temps, mais c’est à lui de le faire, parce que nous n’avons pas d’hôtesse d’accueil, de standardiste, de service RH, de comptable interne. Bref, c’est un startuper dans l’âme. Et on veut un très bon. Parce que Critéo nous montre qu’on peut commencer petit à Paris et devenir en quelques années un leader mondial. Et il suffit de consulter en ligne notre résultat net pour constater qu’on a su commencer.

Alors certes nous ne sommes pas Goldman Sachs ou McKinsey, mais quand on réussit dans une start-up, il y a des compensations. De mon point de vue d’investisseur, d’administrateur non-executive, et de membre de l’équipe, Amplitude Studios est une pépite, et une aventure humaine à laquelle je suis fier de participer.

Bon on fait comment pour trouver ce RAF/futurDAF(peut-être)?

Vous me dites : lts@ltsachs.com

Amplitude Studios - Create the best strategy games!