Lecture: “Booster sa carrière grâce au Réseau”, de Hervé Bommelaer (suite).

Fiche de lecture n°2 : Partie 1 : Les huit clés du Réseautage efficace

Le vrai networker professionnel «sait qu’en passant du statut d’amateur à celui de professionnel, il atteindra 80% des objectifs qu’il se sera fixés au lieu des 20% promis au velléitaire du Réseau.». Cette partie offre des outils, règles et conseils pratiques pour devenir ce Réseauteur professionnel. Comment perfectionner sa présentation, son image, son discours? Comment affiner sa vision et son objectif?, etc.

Clé n°1 : Maîtriser les règles du Networking

Quels interlocuteurs choisir, ou la force des liens faibles :

Les réseauteurs amateurs commettent tous la même erreur : ils croient que le Réseau se cantonne à leurs proches […] En faisant ainsi confiance à leurs liens forts, ils se leurrent. Ce n’est pas votre cercle intime – les cinq à douze personnes qui vous entourent et que vous voyez souvent – qui vont vous aider à réaliser vos objectifs. Le sociologue Mark Granovetter, qui officiait à l’université d’Harvard à la fin des années 1970, a mis brillamment en exergue la « faiblesse des liens forts » dans le cadre du Networking efficace.

Clé n°2 : Déterminer son positionnement

L’auteur y insiste sur la connaissance de soi et la passion, à l’instar de Steve Jobs:

You’ve got to find what you love. And that is as true for your work as it is for your lovers. Your work is going to fill a large part of your life, and the only way to be truly satisfied is to do what you believe is great work. And the only way to do great work is to love what you do. If you haven’t found it yet, keep looking. Don’t settle. As with all matters of the heart, you’ll know when you find it. And, like any great relationship, it just gets better and better as the years roll on. So keep looking until you find it. Don’t settle. (Steve Jobs, Stanford University, 2005)

Il est essentiel de prendre le contrôle de sa carrière et ne pas s’en remettre à quelqu’un d’autre, comme le montre la métaphore révélatrice de l’auteur :

Beaucoup de cadres et de dirigeants ne pilotent pas leur carrière. Ils laissent le volant à un tiers – patrons, supérieur, DRH – et s’asseyent sagement sur le siège du passager, c’est-à-dire à la place du mort.

Le Réseau permet de piloter son propre parcours professionnel, de se rendre lisible, de rendre son savoir-faire visible. «Il s’agit de prendre conscience de vos atouts et de vos domaines de progressions». Il faut prendre conscience de ce que l’on veut et savoir le demander : Bommelaer cite un DRH d’une banque française :

J’apprécie quand le cadre en devenir que je reçois dans mon bureau sait exactement comment il veut évoluer. Je gagne ainsi du temps et je suis plus efficace pour lui.

Afin de devenir visible et lisible, il faut déterminer son positionnement, son image. Les gens doivent pouvoir comprendre facilement qui vous êtes et ce que vous voulez accomplir. Selon le théoricien américain Peter Drucker, «le meilleur moyen de préparer son avenir, c’est de le décider», et Bommelaer d’ajouter «et de le communiquer». Il est préférable de formuler simplement la façon dont on veut être perçu et insister sur sa différence : «il faut sacrifier la tentation d’être l’homme-orchestre, c’est-à-dire celui qui fait un peu tout, mais qui ne fait rien de bien.» Préférer à cette tentation une position claire et univoque. Le Réseauteur efficace doit se poser la question «qui suis-je ?», «qu’est-ce qui me différencie de ceux qui font la même chose que moi ?». L’exigence personnelle est fondamentale si on veut réussir.

Clé n°3 : Établir sa stratégie de Réseautage

Pour Bommelaer : «Le Networking s’assimile à la balistique : plus l’objectif est précis, plus vous avez de chances de l’atteindre». Il faut donc absolument mettre en place une «stratégie de Réseautage» et  déterminer ses objectifs (objectif principal et objectifs secondaires), ses cibles Réseau (les personnes susceptibles de vous aider à aller vers votre objectif), son programme d’action et son calendrier.

Clé n°4 : Verrouiller sa communication

Bommelaer insiste sur la dure réalité professionnelle de notre époque : les compétences seules ne suffisent plus. Il faut savoir communiquer, il faut se rendre visible et lisible (en perfectionnent sa présentation et en choisissant ses mots clés), il faut sortir du lot (mais éviter les noeuds papillons !), laisser une impression. L’enthousiasme est communicable et l’audace, généralement récompensée. L’arrogance est rédhibitoire mais la modestie excessive ne mène nulle part.

Clé n°5 : Savoir demander

Selon l’auteur, les bases du Networking sont contenues dans la phrase de Benjamin Franklin : «If you want to make a friend, let someone do you a favor.» Bommelaer insiste également sur l’importance de la recommandation :

En ce qui concerne les gens que vous ne connaissez pas, le fait de bénéficier d’une recommandation vous permet de ne pas être un total inconnu, mais la relation d’une relation, ce qui constitue une situation beaucoup plus confortable. Par ailleurs, si le fait d’être la connaissance d’une relation commune vous ouvre quasiment toutes les portes, c’est votre personnalité et votre professionnalisme qui vont vous permettre de bénéficier d’un échange fructueux et peut-être durable avec votre contact.

Clés n°6 et n°7 : Réseauter en interne, réseauter en externe

Il s’agit d’être actif en interne comme en externe : l’auteur recommande de suivre des formations, de «jouez collectif», d’adhérer à des associations, de publier sur son domaine d’expertise, d’envoyer des mots de félicitations, d’exister sur le Net, et une fois par an, d’envoyer son CV à des chasseurs de tête.

Clé n°8 : Contrôler votre suivi Réseau

Interdiction de porter des noeuds papillons, et interdiction de déjeuner seul ! Cette clé offre des conseils pratiques : ne pas distribuer ses cartes de visites à tort et à travers, classer et annoter celles reçues, répondre dans les 24h aux sollicitations, envoyer des cartes de voeux, respecter son plan d’action et son timing.

En conclusion, Bommelaer rappelle les trois piliers de la réussite :

  • les compétences ;
  • un objectif, une vision ;
  • un Réseau.

Booster sa carrière grâce au Réseau de Hervé Bommelaer, publié aux Éditions Eyrolles : première édition 2007, deuxième édition 2008, 187 pages.

Blog de Hervé Bommelaer : http://hervebommelaer.blogspirit.com/

À suivre.